sexualité sacrée

Voilà où nous en sommes à présent :

alors svp mobilisons-nous. Plus de tabous, tout-à-fait d’accord, mais une éducation vraie pure et non manipulatrice.

Chers amis,

Dans les semaines qui viennent, des milliers d’élèves vont être emmenés par leur école à l’exposition du « Zizi sexuel », à la Cité des Sciences à Paris.

Cette exposition, qui présente de multiples scènes de coït explicites, s’adresse aux enfants dès 8-9 ans sous prétexte que « les ados sont taraudés par le sexe ».

Vous avez peut-être comme moi un enfant de 9 ans dans votre entourage. Franchement, avez-vous l’impression qu’il soit déjà « ado » et « taraudé par le sexe » ?

Si c’est le cas, et que vous voulez l’encourager, alors ne signez surtout pas cette pétition.

Mais ma nièce, elle, joue à la corde à sauter avec ses copines, dessine des princesses, fait du vélo, joue à l’élastique, à chat, et à la marelle (oui, certains jeux sont indémodables). D’accord, elle a aussi une console de jeux.

Quand même… où donc vont-ils trouver ces enfants de 9 ans « taraudés par le sexe » ?

Et pourtant des milliers d’élèves vont encore être amenés par leurs professeurs des écoles à cette exposition du « Zizi sexuel », avec la bénédiction du ministère !

Mais dans quel but ? Pour leur apprendre quoi ?

• Dans cette exposition, les enfants sont invités à appuyer sur une pédale pour provoquer l’érection, puis l’éjaculation d’un mannequin.

• Ils doivent manipuler la langue de deux marionnettes grandeur nature pour apprendre « à se rouler une pelle ».

• On les fait se coucher sur le lit d’une chambre conjugale pour visionner des scènes d’amour.

• Dans une salle où il est interdit aux adultes d’entrer, on leur fait mettre des écouteurs pour entendre des propos sur la masturbation et l’homosexualité, que je vous laisse imaginer.
L’Éducation nationale, qui a participé à l’organisation en tant que « conseil », apporte également l’essentiel des recettes financières de cette exposition (qui est, par le fait même, un « succès ») en y envoyant des milliers de classes, le plus souvent à l’insu des parents.

C’est pourquoi SOS Éducation lance aujourd’hui une grande pétition : Non au « Zizi sexuel » ! Ne bâclons pas l’éducation sexuelle de nos enfants !

Nous voulons que les parents soient systématiquement informés du contenu précis de cette exposition, et que l’école ne l’impose pas à nos enfants.

Pour signer cette pétition, cliquez ici.

L’itinéraire de visite, disponible sur le site officiel, donne le ton : Titeuf amène son père qui « croit encore que c’est les cigognes qui apportent les bébés ».

Le trait d’humour aurait pu faire sourire. Et le personnage de Titeuf est en effet très séduisant pour les enfants. Mais le dessin est à l’image du reste : débilisé et passif, le parent laisse l’enfant prendre l’initiative et faire ses propres expériences seul.

À travers ce parcours, les parents sont dévalorisés ou tenus à l’écart, comme par exemple dans ce « coin des pré-ados (interdit aux adultes) »… où des adultes peuvent parler de sexualité – toujours avec humour pour que l’enfant soit plus réceptif, sans le regard de ses parents.

On y apprend notamment que l’idéal des jeunes filles est d’avoir de gros seins, quitte à faire semblant. Le ton de l’humour et l’usage du dessin permettent d’évacuer la question de fond (de l’image de soi, du regard des autres), et de laisser l’image d’une femme fièrement siliconée sous un bikini aux couleurs des USA.

Non seulement on implique les enfants dans des pratiques qui n’ont rien à voir avec leur propre vécu, en leur instillant des images de pseudo-libération sexuelle, d’un autre âge, par une manipulation évidente…
mais en plus, on insinue que les parents n’ont rien à dire, en coupant les enfants des repères familiaux essentiels pour se structurer.

Si vous avez peur de réagir, de passer pour coincé, si vous trouvez normal de catapulter des enfants de 8-9 ans dans une sexualité d’adulte, au flirt et à la mécanique sexuelle, fermez ce mail.

Mais si vous êtes choqués comme nous par ce « succès » fabriqué, alors signez la pétition Non au « Zizi sexuel » ! Ne bâclons pas l’éducation sexuelle de nos enfants ! et transmettez ce mail à tout votre carnet d’adresses.

Il faut absolument que nous soyons le plus grand nombre possible à protester.
Merci infiniment, par avance, de tout ce que vous pourrez faire pour les enfants.

Antoine Blondel
Responsable de la relation Parents-Professeurs
SOS Éducation

P.S. Dans la brochure qui leur sert de manuel pendant le parcours, les enfants ont pour images des relations amoureuses des images violentes (toujours sous couvert d’humour) ou explicitement sexuelles. Dans le document remis aux enseignants (disponible sur Internet), on va même jusqu’à avancer que la « pornographie ne perturbera pas leur comportement, leur vie sexuelle plus tard » !

Signez la pétition pour exiger que les parents soient vraiment informés et puissent décider eux-mêmes si leurs enfants doivent aller voir cette exposition.

Antoine Blondel
Responsable des relations parents – professeurs
SOS Éducation

 

Je voulais rajouter que la BD de Titeuf « le zizi sexuel » est on ne peut plus chouette mais ce n’est pas une raison pour en faire un support d’exposition dans les conditions énoncées par Antoine Blondel.

3 réflexions au sujet de « sexualité sacrée »

  1. Excellent texte et très pertinent sur le problème de la sexualité chez les jeunes. Aujourd’hui je crois que la sexualité a pris des mesures disproportionné a son rôle d’origine et qu’il me semble bon que des personnes s’oppose a sa banalisation dans les différend type de média et dans ce cas ci l’école car l’éducation est selon moi le domaine exclusif des parents et l’instruction celui des écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *