Le siècle du paysage intérieur

LE PAYSAGE INTERIEUR

 

Lorsque l’environnement vient nourrir notre espace de vie, nous sommes en bonne voie de croissance intérieure. Il se peut toutefois que l’on ait à traverser des zones d’ombre qui assombrissent notre vision ; mais on peut les transcender par notre connaissance ; connaissance que l’on acquiert grâce à notre questionnement et qui nous propulse vers l’infini de notre être. Car ne l’oublions pas la question est plus importante que la réponse !

Lâcher-prise aux obstacles, demander à l’univers de les mettre à leur juste place afin qu’ils nous servent de tremplin vers le saut quantique qui fera de nous exactement ce que nous sommes : des êtres humains évoluant dans toute leur dimension physique, psychique et spirituelle, et cela en toute conscience.

 

Notre paysage intérieur est ce que nous avons de plus précieux et il nous servira à nous poser très justement à notre place, où que nous soyons dans l’univers, on aura cette justesse de position et là l’interaction pourra se faire selon le plan divin, celui auquel nous participons sans en avoir une vue complete. Acceptons notre indigence à ce niveau et faisons de notre mieux pour accorder l’instrument que nous sommes afin de jouer harmonieusement dans la grande symphonie de la Vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *