Le siècle de la santé retrouvée

Quitter ce système de maladie pour retrouver la santé qui est notre état naturel.

Tout est affaire de conscience. Cette énergie qui soutient notre vie est pure et bienfaisante et c’est par notre respiration qu’on accède à sa connaissance. Il faut nous rapprocher de notre corps qui a été bâillonné et ficelé depuis notre naissance. Ecoutons le et gardons raison – car il faut bien le nourrir – essentiellement de Prâna et accessoirement la nourriture est source de plaisir et notre affectif lui aussi a besoin d’attention et surtout d’amour.

Toute maladie est un manque d’amour envers soi-même. Laissons-nous guider par notre inconscient si puissant. Faisons-lui confiance. Recherchons le bénéfice secondaire que nous offre cette « mal a dit » Et puis usons pour cela du dialogue intérieur, sans nous laisser éconduire, sachons garder à l’esprit qu’il s’agit d’une expérience subjective. Et venons-en enfin à parler de notre sexualité. Quand donc l’être humain intégrera-t-i sa véritable énergie sacrée ? ce qui le diffère de l’animal. Un homme et une femme en complétude représente l’aboutissement de l’incarnation.

Vaste sujet à débattre quand vous voulez…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *